Sculpture sur pierre, La sculpture sur pierre, statue
Art, Tradition, Matière

Façonner des pierres issues des couches géologiques naturelles ou des roches, par l’élimination contrôlée de ce matériau. C’est un acte de mise en forme artistique de la matière.

Martin DAMAY tailleur de pierre de formation et sculpteur en vallée du Rhône a choisi la pierre, cette matière noble pour la création de ses sculptures.

Un matériau :

Le sculpteur est confronté à la dureté et la résistance d’un matériau, mais cette résistance l’attire !
Instinctivement l’artiste sait la pérennité de son geste lors de l’approche des matières pierres ou marbres.
Le retrait de matière influe le geste de l’artiste ; la forme naissante, apparaissante est en effet une forme en « positif ». L’intérêt de la sculpture est donc :

  • le volume
  • la saillie

Le retrait des morceaux de pierre consiste donc à faire apparaître la saillie et le volume, créant ainsi des ombres et des lumières dans des plans actifs et passifs.

La Sculpture n’est qu’un seul acte ;
Qu’est ce que l’acte ?

L’acte serait ce moment où se passe entre moi et la matière une histoire ; Le moment où la matière va être transformée. Mais que veut dire transformée ? et pour qui ? et à partir de quel instant ?

Est- ce la condition de l’acte qui est un drame ? Peut être parce que la chair, c’est à dire la forme sculptée, qui est tridimensionnelle au même titre que la chair de l’homme, est dans une condition tiraillée ? la forme sculptée est – elle alors tiraillée aussi, prise entre des forces différentes ?.

Mais je ne viens pas parler ici de la forme mais de l’acte. Si je peux en parler, c’est que j’ai les mots pour le faire, et aussi parce que celui- ci, l’acte, m’a interrogé pour l’améliorer. (Martin Damay, Extrait du Blog)

Méthodes

En sculpture sur pierre, Martin Damay utilise deux méthodes, pour la ronde bosse (statue) et pour le relief (haut et bas-relief).

La sculpture sur pierre est une technique particulière en ce qu’elle est différente des méthodes d’ajout comme le modelage en argile, ou des techniques pour la  fonte.
Le tailleur de pierre façonne des blocs de pierre destinés principalement à la construction du bâtiment, le sculpteur sur pierre pratique un art.

Une expressivité faible :

Le sculpteur joue sur les formes, les lignes, etc… La sculpture est par le fait même monochrome ; La « couleur » résidant dans son jeu propre d’ombres et de lumières. Son expressivité est tributaire de sa matérialité. Etant de fait « objet matériel » son expressivité est faible: sans mouvement, sans couleur pigmentaire…

– La sculpture directe

La sculpture directe est une méthode contemporaine de sculpture.

Celle – ci oblige le sculpteur a posséder un fort concept de son projet, afin de palier aux risques de manques d’équilibre de sa sculpture ou de l’échec.

– La sculpture indirecte

La sculpture sur pierre indirecte, consiste à créer une maquette préalablement en argile ou en cire à modeler, pour pouvoir la reproduire à une échelle choisie.

  • Sculpture sur pierre directe (sans maquette ou modèle pré-établi)
  • Sculpture sur pierre indirecte (avec maquette à échelle proportionnée)

Les sculptures réalisées en taille directe sont souvent naïves, spontanées, la sculpture sur pierre techniquestylisées, et épurées.
Les sculptures réalisées en taille indirecte permettent un contrôle et une plastique très élaborés de l’œuvre.

Les outils 

Les outils sont ceux qui permettent le meilleur résultat pour le but recherché.

 

Traditionnellement les outils principaux sont au nombre d’une dizaine :

  • Maillet ou massette
  • ciseaux à dents ou droit, et gradine
  • broche ou pointe
  • et l’inévitable crayon et mètre à mesurer
  • ainsi que compas d’épaisseurs
  • et rifloir pour les minutieuses finitions.

Le travail et la pierre, un apport réciproque

La taille de pierre a en quelque sorte façonné l’artiste lui- même dans son approche de la matière :
Formé à la fin des années 1980, Martin DAMAY a découvert le travail de la pierre manuel, et des outils électroportatifs.

Sous l’angle de l’optimisation du travail, chaque pierre taillée ayant sa place prévue, les techniques qui permettent l’insertion des éléments dans l’architecture sont précises, objectives, rigoureuses.

A partir du début des années 1990, les techniques de taille de la pierre se sont développées pour une plus grande production, et ainsi le travail de la pierre s’est mécanisé, industrialisé.