De la création d’une sculpture

Classé dans : Réflexions, sculpture | 0

Aujourd’hui je veux mettre en note une réflexion sur les bases de la création d’une sculpture :

J’en ai déjà parlé ou plutôt j’ai abordé cette question notamment dans des articles sur la « théorie de l’évolution »… C’est que cette question me passionne.

Mais pour cet article il s’agit de l’acte de création d’une oeuvre, afin d’améliorer toujours l’oeuvre si possible !
J’ai débuté cette réflexion particulière il y a assez longtemps pour le remarquer ; La question vint principalement des visiteurs et découvreurs de mes statues et sculptures : « combien de temps vous a t-il fallu pour faire cette sculpture ? » ; Comme toujours j’essaie de répondre en vérité : Si , -d’une certaine manière- je peux donner une date de la fin de la création de l’oeuvre, pour le début et pour préciser la date et le jour du commencement de l’oeuvre cela est plus difficile :

Ai- je commencé lorsque j’ai posé le ciseau sur la pierre ? : De le dire de cette façon ; cela supposerait un manque de préparation de la sculpture, ou, une technique qui me permettrait d’aboutir la sculpture en quelques heures, en quelques instants, en ayant une foi inébranlable en une inspiration qui obéirait à mon geste…! 

La sculpture nécessite préparation…

« Concept pré établi »

 » image cordiale »

 » Confiance en le souffle »

 » image pré- créée dans laquelle intervient la volonté »

Voici de premières explications.
Autres idées sur le sujet : la volonté ! intervient – elle dans l’aspect plastique ? c’est à dire que spontanément l’aspect plastique ne serait pas là ? mais que deviendrait une sculpture sans cette plastique, ses volumes ? Le volume est bien à la base de la sculpture , comme devrait l’être dans les arts plastiques la peinture… Mais cet aspect, cette notion du volume n’est elle pas en crise aujourd’hui ? Si la volonté intervient dans celle-ci , alors cela exige effort ! un mot tabou aujourd’hui ! pourtant les amateurs de sculpture et de sculpture sur pierre ne manquent pas, exigeant aussi des efforts ! mais effort physique ! La notion plastique, du volume exige effort mental …! à bientôt … sur ces points…

Notons cependant aujourd’hui :

  • notion plastique en perte d’intérêt
  • faiblesse humaine de concept et de volonté qui réduit en esclavage l’esprit
  • nous sortons d’une période ou la possibilité de petits hommes venus de l’espace ou découverts dans celui- ci, verts ou monstrueux, de formes tout autre que l’humain, n’ était pas impossible, sinon probable …! 
Suivre Martin Damay:

Martin Damay est sculpteur professionnel et orienté vers les métiers de la pierre depuis 1986. La pierre est la matière dominante de ses sculptures. Tailleur de cette pierre il se formera à la sculpture auprès de nombreux maîtres et dans les arts figuratifs en cours particuliers. Le figuratif est devenu la spécialité de Martin Damay, y compris la statuaire de toute taille.

Articles récents de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.