La théorie de l’évolution (2)

Classé dans : Réflexions, sculpture | 0

L’Evolution, une théorie

Je continue ma précédente réflexion qui essayait de voir le rapport au hasard ! 
En effet j’ai été très touché, et interloqué suite à la réaction d’une visiteuse devant mes sculptures exposées (exposition de 2006) ; « Qualité des statues et hasard » : « réussir un visage = un hasard ! ». 

Hasard ? vous avez dit hasard ?

Se peut – il qu’il y ait « hasard »?, un imprévisible ? : Après tant de travail à rechercher les traits d’un visage dans un modelage ou dans une pierre en taille directe ; après tant d’acharnement pour trouver celui- ci …!

Que voudrait dire hasard ? celui- ci n’empêcherait pas que je sois dans la situation de trouver, en plein travail, l’outil à la main… ce que je cherche, disons les harmonies d’un visage par exemple, viendrait comme cela , tout à coup ? comme un lumière qui viendrait sans aucune raison autre qu’elle même ? 

Jamais je n’aurais pensé à un « hasard » si cette visiteuse, probablement amateur d’art, ne m’avait dit ce mot ! car pour moi cela est inconcevable. Cela me semble relever tout de même d’une certaine vulgarité ! L’expérience de la sculpture et surtout de la sculpture sur pierre, ne peut me permettre de parler de hasard ; la pierre a un prix d’achat, et même si elle n’en avait pas, par sa seule matérialité, par l’effort qu’elle exige pour la hisser jusqu’à un plan de travail en vue d’une sculpture, ces points ne peuvent me faire admettre qu’il y aurait des éléments qui ne seraient pas contrôlés par moi- même , c’est à dire par le sculpteur.
Non, Il faut parler de technique !

Technique

La sculpture tient compte de technique et de techniques. Cela suffit – il ? 
Si la technique suffisait il y aurait soit une multitude d’artistes, soit aucun. Or ce n’est pas cela qui se passe ; il n’y a ni une multitude d’artistes, de sculpteurs, et pas non plus aucun !

Certes cette phrase contient du « juste » ; la sculpture est technique ». Mais en aucun cas elle ne peut se résumer à cela ! Dire cela serait refuser le mystère ! car il y a mystère, dans la sculpture, dans la peinture, dans l’art. Mystère qui autrefois aurait pris le nom de « magie »…


Laissons sa chance au mystère !

… Mais le mystère n’est pas hasard !

Suivre Martin Damay:

Martin Damay est sculpteur professionnel et orienté vers les métiers de la pierre depuis 1986. La pierre est la matière dominante de ses sculptures. Tailleur de cette pierre il se formera à la sculpture auprès de nombreux maîtres et dans les arts figuratifs en cours particuliers. Le figuratif est devenu la spécialité de Martin Damay, y compris la statuaire de toute taille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.