Sculpture du Christ

Les images, peintures et sculptures du Christ par Martin Damay s’inspirent de la Passion, de la résurrection, et d’autres scènes des évangiles.
Le sculpteur exprime librement la figure en bustes, têtes, corps, Christ en croix, Christ de la passion, Christ glorieux. 

    Force      Rencontre     Modèle       Icône       Prototype       Chrisme       Agneau      Faces    Résurrection 

” Il (le Christ) est l’image du Dieu invisible, le premier-né, avant toute créature : en lui, tout fut créé, dans le ciel et sur la terre. Les êtres visibles et invisibles, Puissances, Principautés, Souverainetés, Dominations, tout est créé par lui et pour lui. Il est avant toute chose, et tout subsiste en lui…”
Saint Paul aux colossiens ( ch.1 verset 15)

 

Le prophète Isaïe décrit ici la physionomie douloureuse du serviteur de Yahvé :
« Quatrième chant du serviteur »
Voici que mon serviteur prospérera, il grandira, s’élèvera, sera placé très haut. De même que des multitudes avaient été saisies d’épouvante à sa vue, car il n’avait plus figure humaine…
Il est sans beauté ni éclat, nous l’avons vu, il n’avait rien qui attirât les regards et nous l’avons méconnu…Son visage était comme caché… il paraissait méprisable et nous ne l’avons pas reconnu.

Force

A mesure que je découvre la figure du Christ en sculpture ou en peinture, se posent en moi plusieurs questions qui sont de l’ordre de l’origine et de la force de la représentation :

  • L’origine : car des caractéristiques sont admises pour la figure du Christ : Des attributs : cheveux longs, barbe, visage fort, couronne d’épines, etc…
  • Force de représentation ; il s’agit là d’employer le mot de “sculptural”, en effet les différents attributs de la sculpture du Christ sont des éléments sculpturaux marqués !

Modèle et prototype

En 1995, je découvre une merveilleuse “tête de Christ de Beauvais”. Cette photo banale me donnait tous les éléments pour une parfaite inspiration, et pour pouvoir en tirer le plus grand “sculptural” possible à ce moment là, dans une matière qui me devenait familière, la pierre calcaire.
J’en fis, en quelques jours une tête de Christ, qui fait aujourd’hui l’objet de nombreux admirateurs.
D’aspect brut, comme mes sculptures les plus réussies, j’ai laissé des zones naturelles ; la figure semble sortir du bloc de pierre brute !

“Le Christ a toujours été pour moi un prototype” ! je veux dire par là que quel que soit le sujet dans l’art, quelle que soit sa tendance, sa beauté, sa laideur, rien ne peut surpasser le Christ. La plus grande laideur fut -elle volontaire dans l’art, ne surpassera jamais la laideur du Christ, et donc conservera sa part de beauté inévitablement.

Après la sculpture du Christ de 2012 cité plus haut, je persévérais et me procurais un autre bloc de pierre, cette fois “de Bourgogne”, fin et dense, et je réalisai cette tête de Christ de hauteur 40 cm. Cette pierre, dure permet des effets de matière les plus intéressants.

Ainsi je ne crains pas d’affirmer que la tête de Christ fait partie de mes premières sculptures, mes premiers thèmes de sculpteur.
Je suis allé voir ce qu’avaient sculpté les maîtres, Michel- Ange… J’ai été touché en 1988 par un merveilleux buste de Christ à Marseille, en marbre, fragmenté, trouvé dans le Rhône, et soit- disant attribué à Michel Ange !
Je rentrais chez moi et j’essayais d’en sculpter de mémoire une copie en argile, puis en pierre…Les cours de sculpture que je suivais aux beaux- arts m’encourageaient à la tache !

Chrisme

Agneau

Voici une autre représentation du Christ en sculpture ; il s’agit de l’Agneau mystique : Agneau auréolé du nimbe avec le chrisme.
Sculpture en pierre réalisée en 1996, et placé sur le devant d’un autel en Lozère.

Evangile de Jean , 1- 29  “…Le lendemain, voyant Jésus venir vers lui, Jean déclara : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde…”
Dans les Ecritures le Christ est symbolisé par un Agneau.

Faces

Essayer de figurer le Christ, des artistes l’ont fait ; Visage de face, tête de profil ou de “trois- quart”. Mais la représentation de face c’est la plus courante !
Comme si il s’agissait là de la meilleure représentation, de face, peut- être !
Dans ces deux peintures sur contre- plaqué, je ne me suis pas évadé dans une plastique hyper- réaliste, mais j’ai traité les plans en grandes masses, en trois couleurs sobres.
Plutôt que de figurer les yeux et les cils, je me suis contenté de laisser les surfaces et les orbites suggestives, simplifiées, comme si le regard était là beaucoup plus présent de cette manière.
J’en ai laissé un coté mystérieux, envoûtant et intrigant peut être, mais je crois que ce qui ressort le plus c’est l’amour, l’amour d’un doux regard, l’amour d’un regard profond.

Le chrisme est un symbole chrétien datant du christianisme primitif. Il est formé des deux lettres grecques I (iota) et Χ (chi) – des initiales de Ἰησοῦς Χριστός (« Jésus-Christ ») – puis des deux lettres grecques Χ (chi) et Ρ (rhô) – des deux premières lettres du mot Χριστός (« Christ »)…
L’autel sur lequel j’ai sculpté ce Chrisme est situé en Loire- Atlantique. J’ai sculpté ce chrisme sur la face avant de l’autel de Nort (2003).

Résurrection

Une sculpture du Christ dont le thème est un enjeu : la Résurrection, ou encore le “Christ ressuscité” ; car quel artiste peut à ce jour affirmer qu’il en est bien ainsi de la résurrection …? même dans une peinture ou une sculpture particulièrement réussie et belle !…

Toutes les tentatives n’en restent t-elles pas à des suppositions, des symboles, des approches …? ou l’expression de la résurrection se trouve t-elle dans ce point subtil de : La beauté ?

Voici les symboles de cette sculpture : Le Christ est glorieux, vêtu, drapé, portant l’étendard de la victoire sur lequel figure une croix.
– A ses pieds le tombeau est ouvert, avec d’un coté une croix et de l’autre la clef de la mort, vaincue, dont le Christ est maître désormais.

– Derrière Lui, toute la création, selon le livre de la Genèse, est représentée : De gauche à droite : Astre, eaux, végétation, luminaires, oiseaux, animaux des mers, serpent, homme et femme.
– En fond de cette scène, plus haut, se lève le soleil en astre lumineux à l’horizon.

Pour cette scène comme pour les autres du chemin du Rosaire de Puimisson, j’ai sculpté une main et une colombe, (angle supérieur central) symbolisant l’envoi de l’Esprit par le Père.

Le bois pour une force

Il y a de nombreuses années j’ai découvert le bûcheronnage. En début d’année 2018 j’ai pu travailler dans ce domaine, très physique. Vers le milieu d’année, j’ai eu une lumière, surprenante, sur cette matière, le bois ; Pourquoi ne pas utiliser cette matière, souvent mise au rebut ou au feu …?! C’est alors que je décidais de m’attaquer à des statues de Vierges en bois  dans des troncs. Puis plus tard j’ai découvert une branche de chêne. La forme de cette branche me donnait le sujet ; c’était soit une Vierge, soit un Christ.

La tronçonneuse me permettait de quitter pour un temps le ciseau et la massette. Et il en est sorti de Christ : Le caractère haché de la sculpture me plaît particulièrement ; Ce Christ a été sculpté à 90 % avec la tronçonneuse.

Légende des Sculptures : 

Beau Christ en pierre, buste

Tête de Christ de la passion, pierre, hauteur 40 cm, création 2008 à 2011, collection particulière.

Sculpture du Christ de la passion, pierre calcaire des Causses (Cévennes), création 1995

 

Christ ressuscité, maison diocésaine, Nîmes, 2006

La résurrection : scène du chemin du Rosaire, Puimisson – France, 2004

Sculpture du Christ, tête de la passion, pierre sculptée, hauteur 40 cm

 

Sculpture du Christ, tête en pierre inspiré d’un Christ roman,1997

Sculpture du Christ, regard du Christ, pierres assemblée, 2003

Agneau christique et mystique, sculpture sur un autel, 1996

 

Christ, peinture sur contre plaqué, création 2015

Chrisme, sculpture sur un autel en pierre, création 2003

Christ, peinture sur contre plaqué, création 2014

 

La résurrection : scène du chemin du Rosaire, Puimisson, 2004

Sculpture du Christ, bois de chêne sculpté, 2019

Sculpture du Christ, bois de chêne sculpté, (détail), 2019

 

Le Christ dans le Chemin de croix de Nîmes- Courbessac

Le chemin de croix

Cette page vous a intéressé ?

 

 

    Retour haut de page