Les œuvres en cours

Il y a cet étrange aspect, phénomène, dans la création d’une sculpture, d’une peinture, ou d’une oeuvre quelle qu’elle soit ; c’est que le résultat ne semble pouvoir advenir que par un geste toujours positif sans retour :

  • La sculpture sur pierre consiste à toujours enlever 
  • La peinture à toujours ajouter, couche sur couche. 

Ce que disait Michel- Ange

Ce qui corrobore ce que disait Michel Ange lui même ! : “La sculpture consiste à enlever, le modelage et la peinture à ajouter”. 

 

En effet cela peut paraître arbitraire, étrange de devoir toujours enlever de la matière pour parvenir à la statue, comme étrange de devoir toujours ajouter de la couleur pour parvenir à un tableau !
Que deviennent alors les tableaux réputés qui ne contiennent qu’une seule couche de peinture ? celle- ci relevant d’un seul jet, spontané semble t-il ! Faut- il classer ces œuvres dans le rang de graphisme, ou de dessin, fussent- ils excellents ?

Toutefois il faut admettre au plan de la couleur, de la peinture comme matière, que celle- ci puisse rayonner, trouver sa propre densité, être optimisée, que lorsqu’elle a une certaine épaisseur. Ce qui lui donne la nécessité de trois couches, voir plus. En effet la peinture jouant sur son effet de transparence, nécessite de l’épaisseur.

Ce qui engendre plusieurs réactions inévitables du peintre : – comment créer un tableau avec spontanéité ? comment respecter, capter, fixer le premier jet, si celui- ci devient “continué” dans un délai demandé par la “technique de trois couches” ?
Ne faudrait -il pas mieux se débarrasser de cette notion des “trois couches”, pour favoriser la spontanéité, l’inspiration spontanée, …?

Pour la sculpture ?

Pour la sculpture, il en est de même !  la spontanéité a une valeur, non négligeable . Comment la capter, la fixer dans une oeuvre, dans une pierre, qui va demander des mois de travail, des années parfois ? 

Comment fixer un seul instant fugitif de l’esprit alors que la technique oblige à respecter sa dignité dans le temps ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page