La création d’une sculpture

“Montre moi la voie !” dis Michel- Ange à Dante,
– “Silence ?”
– “Ecoute”, lui répond Dante.
– “Ecoute !?”

La création d'une sculpture

Pour cet article il s’agit de l’acte de création d’une sculpture, afin d’améliorer toujours la sculpture si possible !
J’ai débuté cette réflexion particulière il y a assez longtemps pour le remarquer ;

La question vint des découvreurs de mes sculptures : “combien de temps vous a t-il fallu pour faire cette statue ?” ;

Comme toujours j’essaie de répondre en vérité : Si d’une certaine manière je peux donner une date de la fin de la création de l’œuvre, pour le début et pour préciser la date et le jour du commencement de l’œuvre cela est plus difficile :

Ai- je commencé lorsque j’ai posé le ciseau sur la pierre ? : De le dire de cette façon ; cela supposerait un manque de préparation de la sculpture, ou, une technique qui me permettrait d’aboutir la sculpture en quelques heures, en quelques instants, en ayant une foi inébranlable en une inspiration qui obéirait à mon geste…! 

La création d'une sculpture nécessite préparation

  • Concept pré établi”
  • image cordiale”
  • Confiance en le souffle”
  • image pré- créée dans laquelle intervient la volonté”

Autres idées sur le sujet : la volonté ! intervient – elle dans l’aspect plastique ? c’est à dire que spontanément l’aspect plastique ne serait pas là ? mais que deviendrait une sculpture sans cette plastique, ses volumes ? Le volume est bien à la base de la sculpture , comme devrait l’être dans la peinture…

Mais cet aspect, cette notion du volume n’est elle pas en crise aujourd’hui ? Si la volonté intervient dans celle-ci , alors cela exige effort ! un mot tabou aujourd’hui ! pourtant les amateurs de sculpture et de sculpture sur pierre ne manquent pas, exigeant aussi des efforts ! mais effort physique ! La notion plastique du volume exige effort mental !

La création d'une sculpture

“La création, c’est l’acte lui- même, initial, un seul instant, bref, qui est continué, prolongé…”

Dans le mot “création” il faut entendre “original”: il y a

  • un début à la réalisation
  • et une fin.

– La fin est décidée par moi : l’œuvre finie exprime t-elle ce qu’elle doit être ? le concept qui a précédé l’œuvre est- il là, c’est à dire existant ?

La matière se retrouve au second plan dans l’œuvre. L’existant, l’esprit qui jaillit de l’œuvre efface la matière.
Dans l’expression “création” il faut donc voir :

  • idée de l’œuvre (dessin, maquette de la statue…) originale, personnelle.
  • Chemin de l’apparition de l’œuvre.
  • Fin de l’œuvre décidée par moi même.

Une œuvre existante peut inspirer en moi le désir d’une nouvelle statue, cela ne signifie pas que l’œuvre en projet existe déjà ; Au contraire, l’œuvre existante ne porte pas ma marque et elle n’entre pas dans mon concept ; elle n’exprime pas ce que je veux dire. Elle me laisse avec l’impression donc :

  • d’un manque
  • d’un faux
  • d’une contre vérité

La notion du volume est en crise aujourd’hui.
Si la volonté intervient dans celle-ci, alors cela exige effort, un mot tabou aujourd’hui !
Pourtant les amateurs de sculpture sur pierre ne manquent pas, exigeant aussi des efforts ! mais effort physique ! La notion plastique du volume exige effort mental

Retour haut de page