Conseils aux sculpteurs

Martin Damay sculpteur depuis 1986 donne des conseils indispensables et inattendus pour débuter et progresser en sculpture.
L’amateur de sculpture doit aussi lire et méditer “la profession de foi de Rodin”.

Conseils aux sculpteurs

De la matière naît l'œuvre

L’ affirmation que de la matière naît l’œuvre est forte en sculpture sur pierre : La pierre résistante, «effrontée» devant l’outil, va affirmer ses propres caractéristiques :
– sa structure
– sa dureté
– sa résistance au chocs selon les déterminations et nomenclatures bien précises…
Comment va t-elle affirmer elle même ses propres lois, son propre vocabulaire plastique, son propre esprit, ou imposer ses lois physiques ?

Le ciseau et la technique semblent bien faibles en eux mêmes pour affronter un tel projet !

Consulter l’article “la création d’une sculpture” 

Soyez profondément, farouchement véridiques. N’hésitez jamais à exprimer ce que vous sentez même quand vous vous trouvez en opposition avec les idées reçues. Peut être ne serez vous pas compris tout d’abord. Mais ne craignez pas de rester seul. Des amis viendront bientôt à vous : car ce qui est profondément vrai pour un homme l’est pour tous. Rodin

La vie

La vie est la caractéristique de la sculpture réussie.
Ce ne sont pas une infinité de points parfaits qui font l’œuvre trouvée, c’est la vie avec ses dignes caractéristiques plastiques, qui a trouvé son expression, comme son terreau fertile dans la matière qui la fixe et la donne.

Consulter l’article “la naissance d’une statue”

Les conditions

Toute forme naît dans le chaos, dans des conditions difficiles voire épouvantables ! Là commence son parcours atypique.
Les conditions exigent : un espace de travail adapté
– aux bruits
– aux poussières

Le premier geste

Le début contient un appel : la pierre contient ce qu’elle peut devenir. Je conçois grâce à la matière :
– homme
– ou femme

Le premier geste, dessiné, modelé ou sculpté contient donc le genre, homme ou femme. Il ne peut s’agir d’un choix à repousser ultérieurement.

Rodin (extrait de la "profession de foi")

Ces lignes ont été envoyées en 1911 par le sculpteur Rodin à Paul Gsell, pour être publiées après sa mort :
“Aimez dévotement les maîtres qui vous précèdent. Inclinez- vous devant Phidias et devant Michel- Ange. Admirez la divine sérénité de l’un, la farouche angoisse de l’autre. L’admiration est un vin généreux pour les nobles esprits.

Gardez- vous cependant d’imiter vos aînés. En respectant la tradition, sachez discerner ce qu’elle renferme d’ éternellement fécond : l’amour de la nature et la sincérité. Ce sont les deux fortes passions des génies. Tous ont adoré la nature et jamais ils n’ont menti. Ainsi la tradition vous tend la clef grâce à laquelle vous vous évaderez de la routine. C’est la tradition elle- même qui vous recommande d’interroger sans cesse la réalité et qui vous défend de vous soumettre aveuglément à aucun maître.

Travaillez avec acharnement.

Vous, statuaires, fortifiez en vous le sens de la profondeur. L’esprit se familiarise difficilement avec cette notion. Il ne se représente distinctement que des surfaces. Imaginer les formes en épaisseur lui est malaisé. C’est là pourtant votre tâche.

…Lorsque vous modelez ne pensez jamais en surface, mais en relief.
…Souvenez- vous de ceci : il n’y a pas de traits, il n’y a que des volumes. Quand vous dessinez, ne vous préoccupez jamais du contour mais du relief. C’est le relief qui donne le contour. Exercez- vous sans relâche, il faut vous rompre au métier.

…L’artiste qui se contente du trompe- l’œil et qui reproduit servilement des détails sans valeur, ne sera jamais un maître. Si vous avez visité quelques campo- santo d’Italie, vous avez remarqué sans doute quelle puérilité les artistes chargés de décorer les tombeaux s’attachent à copier, dans leurs statues , des broderies, des dentelles, des nattes de cheveux. Ils sont peut être exacts. Ils ne sont pas vrais puisqu’ils ne s’adressent pas à l’âme.

Toute forme naît dans le chaos, dans des conditions difficiles, là commence son parcours atypique.
Les conditions exigent : un espace de travail adapté aux bruits, aux poussières…

Retour haut de page